• Fox

Les falaises d'Étretat

Voilà longtemps que je souhaitais vous parler de cet endroit très particulier et ô combien connu pourtant ! Autrefois modeste village de pêcheurs qui est devenu une destination touristique renommée de la côte d'Albâtre, avec ses falaises de craie blanche, ses plages de galets (qu'il est interdit de ramener chez soi d'ailleurs) sa houle capricieuse et surtout son horizon tumultueux et spectaculaire sur la Manche ; Étretat !



La ville à laquelle sont rattachées les falaises tire son nom de diverses évolutions phonétiques au fil des siècles - allant de Strutat en 1040 ou encore Estrudard au XIIIe siècle - et pour l'heure, les historiens ne sont pas tous d'accord sur l'étymologie exacte à lui attribuer. Je retiendrais l'hypothèse assez poétique de Jean Renaud, qui rapproche Étretat du vieux norrois stakkr et stútr signifiant « rocher dressé » qui va de pair avec une vieille légende attribuant la fondation du village aux Vikings lors de leurs nombreux raids en Normandie.



Si Étretat s'est toujours démarquée dans la pêche (notamment connue comme étant le lieu de production des huîtres de Marie-Antoinette, cultivées et livrées dans la nuit pour être consommées au matin même) les falaises sont également le théâtre d'un macabre souvenir des Guerres mondiales de par ses cimetières britanniques et américains et ses différentes batailles navales. Plus tard, c'est l'arrivée des congés payés en France qui lui donne son image de destination touristique préférée. Bien des personnalités publiques auront foulé sa terre ou auront été inspirées par elle, tels que Gustave Courbet, Eugène Boudin, André Gide, Claude Monet, Maupassant, Gustave Flaubert ou bien encore Maurice Leblanc...


Ce dernier aura d'ailleurs fait naitre la légende la plus connue des lieux : Arsène Lupin, le gentleman cambrioleur !



Le mythe prend forme sur la falaise d'Aval, qui se termine par une arche appelée Porte d'Aval à laquelle fait face un énorme pic rocheux, l'Aiguille Creuse. Il est dit que dans cette Aiguille se trouve le plus fabuleux trésor jamais imaginé, des perles, des rubis, des saphirs, des diamants, des fortunes inestimables des rois de France, ayant rendu fous bien des souverains et protagonistes de l'histoire et à jamais inaccessible, sauf pour Arsène Lupin qui l'y a caché. Sur un mur de la grotte est gravé la phrase des différents propriétaires du butin « César. Charlemagne. Roll. Guillaume le Conquérant. Richard, roi d'Angleterre. Louis le Onzième. François. Henri IV. Louis XIV. Arsène Lupin. »


La légende d'Arsène Lupin tirerait sa création d'un conseiller municipal appelé Arsène Lopin (qui aurait alors été le premier nom du personnage de Maurice Leblanc) et ses aventures étaient originellement narrées comme étant de réelles confidences racontées par le protagoniste lui-même à son auteur, approfondissant ainsi le brouillard d'une intrigue faite de mystères et d'enquêtes.


Malheureusement, comme beaucoup de mythes attachés à Étretat, il semblerait que les âmes soient amenées au désespoir car l'écrivain Maurice Leblanc ne s'attendait pas à un tel engouement pour son cambrioleur gentleman et tentera à de multiples reprises de se détacher de lui pour s'essayer à d'autres histoires, d'imposer son sérieux et son talent sans l'ombre du Loup voleur de richesses qui l'étouffait, en vain.


A ses côtés, sur la falaise d'Amont se situe la chapelle Notre-Dame-de-la-Garde, la protectrice des pêcheurs et des marins


Une autre légende -moins célèbre- hante les lieux : celle des Demoiselles, mettant en scène le Seigneur de Fréfossé qui se trainait la réputation de ne respecter la vertu d'aucune femme. Un jour, il s'enticha de trois jeunes sœurs aussi belles que sages qui se dépêchèrent de repousser ses avances. Furieux, il les poursuivit sur les falaises et les enferma dans une crevasse pour les y laisser mourir de faim et de soif (une autre version de l'histoire dit qu'il les fit arrêter et jeter du haut des falaises dans des tonneaux remplis de clous). Les gens racontent que leurs fantômes errèrent alors bien longtemps sur les falaises, rendant fou le chevalier de Fréfossé qui finit par se donner lui aussi la mort. Si vous n'y croyez pas, sachez que vous pouvez trouver la Chambre des Demoiselles nichée en haut de la falaise d'Aval... et peut-être les rencontrerez-vous à la nuit tombée* !


Étretat est une destination qui m'est chère car c'est lors d'une cani-randonnée avec quelques amis aux falaises que j'ai reçu l'appel de l'association d'Ashélia suite à ma demande d'adoption. J'ai dû m'esquiver pas moins d'1h, en plein sentier, pour passer cet entretien téléphonique avec une bénévole qui devait déterminer si j'avais le profil adéquat pour l'accueillir chez moi. A croire qu'Étretat m'aura porté chance puisque ma perle noire m'accompagne depuis maintenant 3 ans !


*il est bien évidemment fortement déconseillé de s'approcher des falaises dans l'obscurité pour des raisons évidentes de sécurité

228 vues0 commentaire