• Fox

La Brèche au Diable

Mis à jour : 4 déc. 2020

Vous rêviez de magie dans une forêt enchantée? D'une rivière fabuleuse cachée à l'ombre des arbres et d'une clairière mystérieuse pour vous reposer au son de la nature? Vous êtes au bon endroit car aujourd'hui je vous présente la Brèche au Diable.



Situé à Soumont-Saint-Quentin dans le Calvados, ce site naturel doit son nom à une légende reliée directement au diable qui aurait créé une ouverture pour les eaux du Laizon, car il est difficile encore aujourd'hui de comprendre comment une si petite rivière aurait pu couper la grande barrière de grès.


La légende de l'Arragouset


La commune de Soumont-Saint-Quentin est réputée pour être historiquement la plus grande mine de fer de l'Ouest de la France, et qui dit mine dit... des Nains ! Une autre légende consacrée au Petit Peuple narre sa propre version des origines de cet endroit mystique ; un arragouset (un mauvais Nain du folklore anglo-normand connu pour être belliqueux et envahissant) sortit un jour d'une caverne proche d'un lac pour piéger un petit lutin curieux qui jouait avec son reflet ondulant à la surface de l'eau. Il s'approcha à pas de loups et le poussa sauvagement, tentant de le noyer. La petite créature attira la pitié de la Fée du lac qui vint à son secours et ligota l'arragouset avec des racines et du lierre avant de s'exclamer à son protégé : « ordonne à ce Nain ce que tu souhaites et pour se racheter de sa mauvaise conduite il sera obligé de s'exécuter » le petit lutin n'eut guère besoin de grande réflexion et répondit tout de suite pour sceller le pacte magique « Arragouset, je te prie de briser ces pierres et faire couler l'eau, que le lac devienne rivière afin qu'aucune créature ne se fasse piéger par ta malice comme je l'ai été » non sans râler, le Nain n'eut d'autre choix que de répondre à la demande et d'un bond magistral, sa pioche en main, il fracassa le grès avec une telle puissance que l'on pouvait croire que la Terre entière venait de se fissurer, et c'est ainsi que la Brèche fut créée.



La Brèche au Diable fait partie d'un circuit plus vaste de randonnée que nous avons déjà eu l'occasion de faire, je n'ai pas d'itinéraire particulier à vous conseiller dans le sens où la plupart de ceux publiés sur internet traversent une zone de chasse et que le balisage n'est pas des plus fidèles, mais vous trouverez des tracés à l'office du tourisme et les points d'intérêt sont très bien indiqués par des panneaux dès le parking de l'église. Dans le circuit, vous pourrez également faire une halte au tombeau de l'actrice Marie Joly qui fait partie des étapes. Aussi, il est possible de garer sa voiture non loin de la clairière du point de vue exact de la Brèche au Diable qui se trouve ensuite à 300m à pied, tout en veillant à respecter les espaces privés environnant. L'environnement général est magnifique et alterne entre gorge rocailleuse et forêt somptueuse tout en longeant le Laizon en passant par le Lavoir et les différents ponts de bois et de pierre.



Pour ma part, je m'y suis rendue plusieurs fois au cours de mes vadrouilles - car il faut le dire, c'est véritablement un endroit magique - mais j'ai pu noter une présence très particulière, fidèle à chacune de mes visites, qui m'a inspirée pour monter ma propre légende en rapport avec celle de l'arragouset ; tout d'abord, il faut savoir que ces Nains ont mystérieusement disparu il y a plusieurs années même si certaines croyances affirment qu'ils ne sortent à présent plus que la nuit pour continuer leur remue-ménage dans nos contrées, d'autres pensent qu'ils ont réellement quitté la nature mais ont laissé derrière eux des serviteurs pour garder leurs anciens lieux de résidence et repousser les visiteurs. Notre présence ne serait donc pas souhaitée? En tout cas c'est bien ce que l'on a commencé à se dire car à chaque fois que nous nous sommes rendus à la Brèche au Diable, il nous est arrivé des mésaventures à cause d'un chien : il s'agit d'un golden retriever appartenant à une ferme alentour et qui a pris l'habitude de se dégourdir les pattes ici. Le fait est qu'il est toujours au rendez-vous, en liberté totale, comme s'il était le gardien des lieux... ou alors serait-ce une taranne? Les tarannes sont des créatures du folklore normand représentées sous la forme d'un énorme chien et qui a pour particularité d'être l'ennemi juré de l'espèce canine, elles peuvent se montrer voraces et très têtues quand il s'agit de défendre leur antre. Ce chien serait-il un serviteur de l'arragouset qui a créé la brèche et ayant pour mission de venger son maitre puni par la Fée et le lutin?



Pour information, sachez que ce golden n'est pas spécialement farouche bien qu'il ne se laisse pas approcher par l'humain mais il est surtout très impoli et harceleur avec ses congénères et ignore totalement les différents signaux que peuvent envoyer mes chiens. De ce fait je ne dirais pas que la Brèche au Diable est réellement dog-friendly (bien qu'il s'agisse d'un détail vraiment très contextuel qui n'a rien à voir avec le lieu en soi, mais vu que ce chien n'a jamais manqué à l'appel malgré nos visites à différentes heures, différentes saisons et même différentes années... Je suis obligée de le noter ici) soyez sur vos gardes en approchant des petites cascades et n'hésitez pas à poursuivre le chemin sur le sentier forestier car tout le reste de la balade est splendide et mérite le coup d'œil !



Je vous conseille grandement de vous y rendre en printemps ou tout du moins au début des beaux jours afin d'éviter que les grandes pluies transforment une partie de la balade en terrain de boue aux abords des points d'eau, mettez de bonnes chaussures et profitez ! 🙂

206 vues0 commentaire

Rejoignez les Vadrouilleurs

Ne ratez aucune parution de nouveaux billets en vous abonnant :

© 2020 par Tales of Loki

  • Instagram
  • Black Icon Flickr
  • Noir Icône YouTube